Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 janvier 2017 3 18 /01 /janvier /2017 08:00

En juin 1944, pendant les alertes aériennes, un groupe d’enfants découvre, dans les vertes prairies d’une banlieue proche de Londres, un réseau de tunnels souterrains. Durant tout l’été, ces tunnels deviennent leur refuge secret. Soixante-dix ans après, ce même quartier est recouvert par des constructions modernes. Des ouvriers du bâtiment font une découverte macabre dans les fondations d’une des maisons : une boîte à biscuits contenant deux mains, celles d’un homme et d’une femme. Ces restes d’un acte barbare font se réunir les enfants d’autrefois désormais âgés, et vont changer leurs existences à jamais. Les souvenirs reviennent à la surface, les doutes dévorent leurs certitudes et, avec ces mains, d’autres secrets sont déterrés, y compris les secrets de Daphne Jones, celle qui savait tout…

 

J'ai retrouvé avec plaisir la plume anglaise de Ruth Rendell.

 

J'ai lu la plupart de ses livres et on retrouve toujours bien son style.

 

C'est certes un roman policier mais on sait tout de suite qui a commis le crime et pourquoi. Par contre, ce meurtre est resté impuni pendant plus de 70 ans.

 

L'auteur va donc par petites touches nous amener à vivre avec tous les protagonistes dont on a fait la connaissance rapidement lorsqu'ils étaient de jeunes ados et que l'on retrouve âgés, retraités et qui vont par le biais d'une découverte macabre se retrouver et vivre de nouvelles émotions.

 

J'aime beaucoup les personnages de Ruth Rendell, c'est vraiment très anglais, très subtil, pas un mot plus que l'autre et parfois ça dérape...

 

C'est un livre qui ne vous embringue pas à tout allure dans une histoire de fou mais c'est un livre dans lequel on se plonge avec délice.



 

Repost 0
Published by Isa
commenter cet article
11 janvier 2017 3 11 /01 /janvier /2017 08:00

Quand, par une succession de hasards, Vincent se retrouve assis face à Stéphanie sur la ligne 1 du métro parisien, la scène a tout d’une belle rencontre. La jeune femme tombe immédiatement sous son charme ; lui, semble fasciné par le galbe et la finesse de son cou. Mais ce coup de foudre pourrait bien se révéler fatal... Car, sous ses airs enjôleurs, Vincent dissimule de terrifiantes pulsions. Hasard de l’existence ou force du destin, comment sauver Stéphanie des griffes de ce funeste séducteur ?

Par l’auteur des best-sellers Qui ? et Adieu, finaliste du Prix des lecteurs du Livre de Poche, un thriller inédit porté par un suspense implacable et une construction virtuose, au rythme effréné du métro.
 

 

 

 

 

 

 

J'ai toujours aimé Jacques Expert. Ce petit thriller ne fait pas exception à la règle bien au contraire.

 

La plus grande partie du livre se passe dans le métro parisien... Le métro parisien où les gens se croisent complètement par hasard. Pour certains, le hasard fait bien les choses et pour d'autres plutôt mal.

 

A chaque station, on vit avec ce hasard, avec les choses qui font que...et la tension monte de plus en plus... C'est vraiment addictif, prenant avec ce petit côté angoissant et ce côté où l'on espère que les choses vont finir par bien tourner....

 

Si vous voulez le savoir, il vous suffit de le lire... ça se lit très vite... un très bon moment de lecture !

 

Repost 0
Published by Isa
commenter cet article
4 janvier 2017 3 04 /01 /janvier /2017 08:00

Elmwood Springs, Missouri. Elner Shimfissle, pétillante octogénaire, dérange un essaim de guêpes en cueillant des figues dans son arbre, se fait piquer et tombe de l'échelle. Arrivée à l'hôpital, elle est déclarée morte. La nouvelle se propage très vite dans la petite communauté d'Elmwood Springs. Tous, ou presque, ont des souvenirs charmants de cette femme d'un incroyable optimisme, toujours prête à rendre service, et son décès brutal pousse ses proches à s'interroger sur le sens de la vie en général, et de la leur en particulier.
Contre toute attente, c'est peut-être Elner qui va trouver des réponses à leurs questions. Revenue inopinément d'entre les morts, à la grande surprise des médecins et de sa famille, la vieille femme va rapporter des souvenirs de son court passage dans l'au-delà qui vont bouleverser l'existence de cette petite ville jusqu'ici bien tranquille. 
On retrouve dans Nous irons tous au Paradis tout le charme qui a fait le succès de Beignets de tomates vertes : de l'humour, de l'émotion, des personnages plus attachants les uns que les autres et, à travers toute les petites contrariétés de la vie, un appel au bonheur qui résonnera longtemps après avoir refermé ce livre.

 

 

J'avais adoré "Beignets de tomates vertes" du même auteur.

 

J'aime beaucoup la couverture de celui-ci, le résumé me tentait sans plus mais en même temps j'étais attiré.

 

Je me suis donc lancée et j'ai vraiment pris plaisir à la lecture de ce livre.

 

Je me suis attachée très vite à Elmer, cette dame âgée toujours optimiste et que toute la communauté adore !

 

On s'attache aussi à sa nièce et à tout un tas de personnages qui l'auront croisé au fil de sa vie.

 

Le côté paranormal ne m'a pas gêné car c'est tout en douceur et c'est vraiment gentillet.

 

C'est plein d'émotion et c'est très positif ça fait du bien de temps en temps ce genre de livre !

Repost 0
Published by Isa
commenter cet article
29 décembre 2016 4 29 /12 /décembre /2016 08:00

Employé d’un obscur bureau gouvernemental islandais, Óðinn est chargé d’enquêter sur Krókur, un foyer éducatif réservé aux adolescents à problèmes dans les années 1970. L’établissement est fermé depuis longtemps, mais des abus mis au jour dans d’autres centres incitent l’État à passer ces foyers au peigne fin pour éviter tout nouveau scandale. Une chape de silence semble peser sur Krókur, mais peu à peu Óðinn découvre que de sombres secrets entourent les anciens pensionnaires. À l’époque, deux jeunes garçons y avaient mystérieusement trouvé la mort, asphyxiés dans une voiture. Et personne ne sait vraiment ce qui est arrivé au bébé du couple qui gérait le foyer, disparu le jour de sa naissance, et dont le destin macabre semble encore hanter les lieux. À mesure qu’il creuse l’affaire, Óðinn se met à entendre des voix, comme si les fantômes du passé, réveillés contre leur gré, s’insinuaient dans sa propre vie. La bouche d’ombre susurre à son oreille, et lentement tout bascule. Le doute, frère du malaise, rogne peu à peu les fragiles certitudes de son existence : la mort récente de son ex-femme était-elle vraiment un accident ? Et qu’a vraiment vu sa fille de onze ans ce jour-là ?
Jouant habilement des ressorts du surnaturel, Yrsa Sigurðard-ottir, voix singulière de la littérature policière islandaise, signe un thriller spectral et glaçant.

 

2ème livre de cet auteur que je lis et je dois dire que celui-ci m'a vraiment beaucoup beaucoup plu...

 

Ce qui est assez étonnant c'est que l'enquêteur qui n'est pas un flic mais qui travaille pour le gouvernement (d'après ce que j'ai compris) on ne sait pas exactement bien ce qu'il fait mais toujours est il qu'il se retrouve à s'occuper d'une affaire qui a eu lieue dans les années 70.

 

Donc nous nous retrouvons avec des allées-retours dans le passé et dans le présent ce que j'aime beaucoup.

 

Cet enquêteur est particulier, il fait face en même temps à un drame personnel et se retrouve à élever tout seul sa fille tout en enquêtant sur ce qu'il se passait dans un foyer éducatif 40 ans auparavant.

 

J'ai trouvé l'histoire bien ficelée et j'ai aimé le dénouement qui change un peu des dénouements que l'on a l'habitude de voir.

Repost 0
Published by Isa
commenter cet article
22 décembre 2016 4 22 /12 /décembre /2016 08:00

Bienvenue à Lazillac-sur-Mer, dans l'univers du commandant Samuel Moss dont les armes sont le charme, la séduction et l'art du détail : rien ne lui échappe, que ce soit sur une scène de crime ou au quotidien.
Cette histoire débute quand la romancière à succès Jade Grivier est retrouvée morte chez elle, dans son bureau, suicidée. Après avoir inspecté les lieux, à sa façon, Samuel Moss conclut qu'il ne s'agit pas d'un suicide mais d'un homicide, dont il identifie immédiatement le coupable. Le plus compliqué, maintenant, pour Samuel Moss, est de comprendre comment le meurtrier a procédé et de prouver sa culpabilité, avec élégance bien sûr, et surtout sans salir ses nouvelles chaussures sur la plage de Lazillac...

 

 

Voilà un enquêteur qui sort du commun... Un enquêteur atypique, avec des tocs, avec des manières... 

 

L'histoire pourrait paraître un peu légère, mais sous des dessous humoristiques et légers, l'enquête est très bien écrite et très bien menée...

 

Tout est dans le détail, dans l'approche des personnages, j'ai beaucoup aimé...

 

C'est assez simple comme scénario mais c'est toute la réflexion qui va autour qui nous fait aimer le livre !

 

 

Repost 0
Published by Isa
commenter cet article
16 décembre 2016 5 16 /12 /décembre /2016 08:00

 

 

Un recueil de nouvelles auscultant les paradoxes de l'Amérique et abordant des thèmes tels que les souffrances individuelles et collectives, la vieillesse et la mort, la culpabilité, etc

 

Alors je suis une fan de la 1ère heure de Stephen King ! 

 

Donc là je me suis précipitée !

 

Et en fait je suis un peu déçue ! Peut-être parce que ce sont des nouvelles et que je ne suis pas spécialement fan de nouvelles....

 

Mais là en fait j'ai bien retrouvé la plume de Stephen King, là-dessus aucun problème mais en fait pour toutes les nouvelles j'ai eu une sensation d'inachevée... 

 

En fait, je n'ai aimé aucune des fins des nouvelles !

 

Donc ce n'est que mon avis et je continuerai à lire Stephen King bien évidemment !

Repost 0
Published by Isa
commenter cet article
9 décembre 2016 5 09 /12 /décembre /2016 08:00

C'est le grand jour de la sortie en forêt de l'école maternelle des Pinsons. La météo clémente et l'enthousiasme des éducateurs comme des enfants donnent à cette journée un avant-goût de vacances. Tout se déroule pour le mieux jusqu'au moment du retour, quand une enfant manque à l'appel. C'est Emma, cinq ans, une des élèves de la toute jeune institutrice Mylène Gilmont. C'est l'affolement général.
Tandis que deux enseignantes ramènent le groupe d'enfants au car, les autres partent aussitôt à sa recherche. Mylène prend une direction différente, s'aventurant donc seule dans la forêt. Au bout d'une demi-heure, les forces de l'ordre sont alertées. Un impressionnant dispositif est mis en place et l'équipe du capitaine Dupuis se déploie dans la forêt avec une redoutable efficacité. Et puis Emma réapparaît.
Le soulagement de ses parents arrivés sur place, Camille et Patrick, est à la hauteur de l'angoisse qu'ils ont éprouvée. Visiblement, il y a eu plus de peur que de mal pour la petite. Pourtant, la battue doit continuer avant la tombée de la nuit, car cette fois, c'est Mylène qui ne revient pas. Camille a retrouvé sa fille. En vérité, elle ne le sait pas encore, pour elle, le cauchemar ne fait que commencer.

 

Barbara Abel a encore réussi un petit tour de force ! Enfin un grand même !

 

Finalement, en partant d'une histoire banale d'un couple, elle réussit à nous emmener dans un thriller psychologique qui ne nous laisse aucun répit.

 

Les personnages se croisent et s'entre-croisent et sont tous au final dans des situations qui semblent un peu inextricables. Le thème principal sont donc les relations familiales que ce soit les relations dans un couple ou les relations parents enfants.

 

De ce thème ressort plein de choses qui font monter la tension au fil des pages... L'angoisse est palpable tout au long du livre. Arriveront-ils à s'en sortir et à comprendre comment ils en sont arrivés là ?

 

Repost 0
Published by Isa
commenter cet article
2 décembre 2016 5 02 /12 /décembre /2016 08:00

 

Après avoir dénoncé sa mère, une tueuse en série, Annie, quinze ans, a été placée dans une famille d’accueil aisée dans un quartier huppé de Londres. Elle vit aujourd’hui sous le nom de Milly Barnes et a envie, plus que tout, de passer inaperçue. si elle a beaucoup de difficultés à communiquer avec ses camarades de classe, elle finit néanmoins par se prendre d'affection pour une ado influençable du voisinage. Sous son nouveau toit, elle est la proie des brimades de Phoebe, la fille de son tuteur, qui ignore tout de sa véritable identité. À l’ouverture du procès de la mère de Milly, qui fait déjà la une de tous les médias, la tension monte d’un cran pour la jeune fille dont le comportement va bientôt se faire de plus en plus inquiétant.

 

 

Alors si vous voulez vous prendre une bonne claque, ce livre est fait pour vous !

 

Ali land a réussi un magistral tour de force.

 

C'est un thriller psychologique qui est vraiment puissant.

 

Aucun répit pour notre cerveau, pour nos émotions, pour notre malaise... Aucun temps mort....

 

La tension est là tout au long du roman, pas un instant où elle retombe... 

 

C'est très prenant, c'est limite envoutant comme livre.. Aucune émotion n'est laissée au hasard.

 

Difficile ensuite de passer à un autre livre !

 

Repost 0
Published by Isa
commenter cet article
25 novembre 2016 5 25 /11 /novembre /2016 08:00

1969. Angel Rock est une petite localité du sud de l’Australie, austère et abandonnée du monde. Le village a été durement touché par la crise, l’industrie du bois peine à le maintenir en vie. Nature hostile, conditions de vie difficiles, familles isolées, c’est dans ce contexte douloureux qu’un drame s’abat sur la communauté : Tom Ferry, 13 ans, et son petit frère Flynn disparaissent dans le bush, aux abords du village. Une battue est organisée pour les retrouver, en vain.

Sydney, quelques semaines plus tard. Une adolescente en fugue originaire d’Angel Rock est retrouvée morte dans une maison abandonnée. Le suicide ne fait aucun doute pour les autorités. Mais Gibson, un policier sombre et tourmenté, décide, de poursuivre ses investigations.

Défiant sa hiérarchie, il gagne Angel Rock où il va mener une enquête qui, bien vite, va tourner à l’obsession. Dans cette petite communauté où rien ne s’oublie mais où rien ne se dit jamais, Gibson devra affronter le poids du passé, le sien et celui du village, pour mettre à jour des secrets enfouis depuis trop longtemps.

Avec ce récit crépusculaire d’une puissance narrative exceptionnelle, Darren Williams nous offre le tableau d’une éclatante noirceur d’un village australien dévasté par l’évolution sociale, hanté par les non-dits, frappé par la tragédie, où les enfants paient pour les péchés de leurs parents. Avec des personnages d’une complexité peu commune, au premier rang desquels des adolescents en crise, un style lyrique et hypnotique, l’auteur envoûte littéralement ses lecteurs jusqu’au coup de théâtre final.

 

Très beau livre...

 

J'ai mis un peu de temps pour le lire car il se savoure...

 

C'est un polar doux, lent, mélancolique mais pas ennuyeux du tout.

 

On a envie de revenir en arrière dans le passé et d'aller visiter cette petite ville d'Angel Rock... Village qui semble paisible mais qui au final cache bien des secrets et des drames....

 

Cela commence par la disparition de deux enfants puis cela continue avec d'autres drames, d'autres secrets... 

 

Les chapitres alternent les personnages et ça rythme un peu le livre. J'aime cette narration où l'on change de point de vue.

 

C'est difficile de le chroniqueur car tout est presque en retenue, c'est douloureux, émouvant, triste, plein d'espoir en même temps ! A lire !

 

Repost 0
Published by Isa
commenter cet article
18 novembre 2016 5 18 /11 /novembre /2016 08:00

 

 

UN SUSPENSE EN CLAIR-OBSCUR
À la sortie de l'opéra de Francfort, la mort violente d'une jeune femme de seize ans, sous le regard impuissant de son père, modifiera un siècle plus tard le destin d'un couple de Français.

Astrid et Guillaume sont accaparés par leurs recherches immobilières. Ils conduisent depuis six mois un projet crucial : quitter définitivement Paris pour s'installer, avec leur fille de dix ans, dans une vieille demeure à la campagne.

Aux confins du Haut-Anjou, l'histoire de ces deux familles fusionnera au travers d'une rencontre imprévue. Un homme fera le lien entre les deux époques, il tentera d'acquérir la même propriété. Cet étranger fera preuve d'une obstination sans limites à l'égard des Parisiens en quête d'un bonheur idéalisé. L'enjeu sera un château néogothique construit au 19e siècle par un illustre architecte angevin.

Découvrez l'étonnante aventure de ce couple venu s'enraciner dans un domaine isolé, les yeux pleins d'espoir à la recherche du paradis. Cette immersion fascinante les mènera vers une vérité effroyable... Bienvenue au château de Métysière !

La main tragique du destin a peut-être condamné les précédents occupants...

 

Voici un auteur que je ne connaissais pas mais qui a écrit d'autres livres.

 

Le résumé du bouquin m'a attiré, la couverture moins...

 

J'ai beaucoup aimé cette histoire.

 

Le livre est court et si lit assez vite.

 

On est vite embringué dans cette histoire d'un couple qui tombe en amour pour un château mis en vente aux enchères.

 

Passer d'une vie parisienne à une vie de château ne se fait pas sans mal sans oublier une petite inttigue qui vient se greffer la-dessus !

 

Un bon moment de lecture qui me donne envie de découvrir les autres écrits de cet auteur.

Repost 0
Published by Isa
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog d'Isa
  • : Des livres, que des livres, surtout des livres !
  • Contact

Texte Libre

Recherche