Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2015 4 18 /06 /juin /2015 08:00

 

Dans une supérette de quartier, quelques clients font leur course, un jour comme tant d’autres. Parmi eux une jeune maman qui a laissé sa fille de trois ans seule à la maison devant un dessin animé. Seulement quelques minutes le temps d’acheter ce qui manquait pour son repas.
Parmi eux, un couple adultère, parmi eux une vieille dame et son aide familiale, un caissier qui attend de savoir s’il va être papa, une mère en conflit avec son adolescent…Des gens normaux, sans histoire, ou presque.

 

Un gros coup de coeur pour ce livre, vraiment le gros coup de coeur !

 

Des gens ordinaires, des gens comme vous et moi qui se trouvent pris dans une situation qui les dépassent complètement... Un huit clos haletant du début à la fin.

 

Chaque chapitre est consacré à une des personnes et c'est une très bonne idée.

 

Avec des gens ordinaires et leurs petits défauts qui se retrouvent dans une situation un peu précaire, Barbara Abel arrive à nous distiller plein d'émotions, de tourments, d'angoisse et de réflexion tout au fil des pages. La vie ne tient qu'à un fil aurait pu être le titre de ce livre ! En une seconde tout peut basculer à la suite d'une décision sans importance... 

 

Impressionante cette manière d'écrire car c'est percutant et ça nous prend aux tripes et il est presque impossible de lâcher le livre.

 

Et quand on le referme on ressent une pointe de déception car on aurait aimé continuer à vivre avec ces personnes qui nous sont presque devenus des proches...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Isa
commenter cet article

commentaires

MyaRosa 29/06/2015 22:29

Quel enthousiasme ! Ca donne envie ! Je n'ai lu qu'un livre de Barbara Abel, mais il m'avait bien plu : Duelles.

Isa 29/06/2015 22:35

Ils sont tous bien mais celui-ci il a la palme !!

Krys 25/06/2015 21:56

On aime toujours les memes lectures :)

Isa 26/06/2015 22:04

Ouf !!

Présentation

  • : Le blog d'Isa
  • : Des livres, que des livres, surtout des livres !
  • Contact

Texte Libre

Recherche