Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 février 2016 6 06 /02 /février /2016 08:00

 

Un médecin parti au bout du monde apprend que la femme qu’il a autrefois quittée a eu une fille de lui. Décidé à découvrir celle qui n’est plus une enfant, il rentre. Quelle place peut-il trouver auprès de cette jeune femme pour qui il a moins fait que pour n’importe quel inconnu ?

 

J'ai retrouvé avec plaisir la plume de Gilles Legardinier.

 

Il fait partir des rares auteurs qui arrive à me faire éclater de rire.

 

C'est un livre qui s'apparente à une lecture assez légère et pourtant c'est rempli de pleins d'émotions intenses.

 

Les personnages sont assez exceptionnels de par leur originalité. Une originalité qui pourrait nous dépasser au premier abord mais au final on se rend compte qu'on les aime et qu'on aime leurs façons de voir, d'être et de se comporter.  Ils ont le don de se mettre dans des situations un peu farfelues mais toujours pour la bonne cause. On apprend peu à peu leurs situations personnelles et ça les rend d'autant plus attachants.

 

Tout les personnages sont là pour aider un père à se rapprocher de sa fille et c'est très bien fait, ça fait du bien de lire ce genre de livres, c'est très optimiste au final et cela nous montre aussi que plein de gens différents peuvent se comprendre et s'aimer.

 

C'est un livre qui fait du bien !!!

 

Repost 0
Published by Isa
commenter cet article
30 janvier 2016 6 30 /01 /janvier /2016 08:00

 

Juliette, une jeune femme en mal d’enfant, rencontre un petit garçon, Thomas, abandonné dans un jardin public. Il ignore qu’il vient de perdre tragiquement ses parents. Lui cachant la vérité, elle décide de le garder auprès d’elle, hors d’atteinte des recherches de police. Rapidement l’enfant est retrouvé sans qu’elle soit soupçonnée. Des années plus tard, Juliette, à présent mère d’une adolescente, apprend que le garçon mène une vie heureuse. Avoir croisé la route de Thomas a non seulement bouleversé le destin de Juliette mais aussi celui de ses proches, de son père, de sa meilleure amie ou de son ancien compagnon. Des liens mystérieux se sont noués, généreux et inattendus.

Comme dans ses précédents romans, Philippe Routier marie avec maestria tension psychologique et suspense dramatique. À travers une histoire efficace aux multiples rebondissements, il évoque avec tendresse et humanité les difficultés de couple, les amours déçues, l’implacabilité du monde du travail, le désir et l’absence d’enfant. Des personnages aux espérances déçues, au destin bridé, vont se révéler à eux-mêmes et aux autres.

 

Voici un livre très court qui se lit rapidement.

 

J'ai trouvé l'histoire originale et j'ai beaucoup aimé ce livre ! J'ai aimé la psychologie des personnages et leurs rapports avec l'histoire.

 

L'auteur nous les décrit assez simplement, on a du mal à savoir ce que l'on pense d'eux d'ailleurs et de leurs actes. Certains actes s'expliquent, d'autres non,...

 

C'est assez triste comme histoire, tout partculièrement le début.

 

Tout est histoire de relations humaines, les enfants, les parents, les amis, les compagnons, les fiancés...

 

C'est joli petit livre...

 

Repost 0
Published by Isa
commenter cet article
23 janvier 2016 6 23 /01 /janvier /2016 08:00

 

"Nous avions à peine vingt ans, et nous rêvions juste de liberté." Ce rêve, la bande d’Hugo va l’exaucer en fuyant la petite ville de Providence pour traverser le pays à moto. Ensemble, ils vont former un clan où l’indépendance et l’amitié règnent en maîtres. Ensemble ils vont, pour le meilleur et pour le pire, découvrir que la liberté se paye cher.

Nous rêvions juste de liberté réussit le tour de force d’être à la fois un roman initiatique, une fable sur l’amitié en même temps que le récit d’une aventure. Avec ce livre d’un nouveau genre, Henri Lœvenbruck met toute la vitalité de son écriture au service de ce road movie fraternel et exalté.

 

Quelle claque !

 

Un énorme coup de coeur !

 

La moto ce n'est pas du tout mon truc et si tout le livre tourne autour de la Bécane j'ai presque appris à l'aimer !

 

Ce qui est important dans ce livre c'est justement tout ce qui tourne autour !

 

La vie de ces enfants défavorisés par la vie, par leurs parents, par leurs situations sociales qui les mènent à des amitiés fortes, très fortes et une envie de liberté toute aussi forte.

 

C'est un livre puissant, c'est un livre beau c'est un livre dur, c'est un livre plein d'espoir, c'est un livre plein de désillusions... C'est un livre que l'on dévore de A à Z en sentant l'émotion montée crescendo. On ne voudrait jamais quitter cette bande que l'on apprend à connaître et à aimer, cette bande à qui on pardonne ses erreurs de jugement, ses erreurs dans les actes... Cette bande qui vit tout simplement et veut se donner les moyens d'accéder à la Liberté...

 

La fin ne fait que d'exacerber ces émotions ressenties tout au long du livre, cette fin est magnifiquement poignante...

 

Il ne faut pas passer à côté de ce livre... Il faut vraiment le lire...

Repost 0
Published by Isa
commenter cet article
16 janvier 2016 6 16 /01 /janvier /2016 08:00

 

1994, Carpentras, résidence pavillonnaire du Grand Chêne. Un lotissement où tout le monde connaît tout le monde, calme et sans histoires. Jusqu’à ce jour de mars, où la petite Laetitia Doussaint, est retrouvée violée et assassinée dans les bois alentours. Crime crapuleux dont l’auteur ne sera jamais identifié. 2013 : Quatre hommes s’apprêtent à regarder à la télé l’émission « Affaires non résolues », dont le thème, ce soir là, est le meurtre de Carpentras.
Quatre hommes hantés par l’affaire depuis ce jour où ils ont retrouvé le corps de Laetitia. Tous étaient voisins à cette époque, tous habitaient la résidence du Grand Chêne. Durant l’heure que va durer l’émission, avec son lot de questions et de révélations, ceux-ci se souviennent. Leurs épouses également.
Certains secrets reviennent à la surface, des suspicions anciennes, des non-dits. Au terme de l’heure que dure l’émission, le voile sera levé. L’un de nos quatre hommes est en effet bel et bien le coupable du viol et du meurtre de Laetitia. Mais qui ? 
Avec son nouveau roman, Jacques Expert nous offre un formidable jeu de piste et met à l’épreuve la perspicacité du lecteur. Celui-ci saura-t-il trouver avant la fin de l’émission, et du livre, qui est coupable ?

 

J'ai beaucoup aimé ce livre de part son originalité.

 

Jacques Expert fait d'emblée parler le tueur.

 

Nous savons presque qui il est.

 

Nous avons le choix, le choix entre 4 hommes...4 couples.

 

Nous parlons tour à tour avec ces couples puis avec le tueur et l'on sait que c'est forcémet l'un dentre eux... mais lequel et quelle femme est capable de rester avec ses doutes sur son mari pendant tout ce temps.

 

L'auteur nous promène jusqu'à la fin, j'ai beaucoup aimé la construction du livre et l'histoire en elle-même.

 

C'est presque un huit clos et l'histoire que nous lisons se passe sur un très court laps le temps, le temps d'une émission de télévision, l'auteur en profitera pour nous donner ici et là quelques indices...

 

Un bon livre qui nous donne envie de tourner les pages pour savoir... et on sait !

Repost 0
Published by Isa
commenter cet article
9 janvier 2016 6 09 /01 /janvier /2016 08:00

 

LE PÈRE EST LÀ, DEHORS, QUELQUE PART.
LA CAGE EST DÉSORMAIS AUSSI VASTE QUE LE MONDE,
MAIS DANTE EST TOUJOURS SON PRISONNIER.

Non loin de Rome, un homme affolé tente d’arrêter les voitures. Son fils de huit ans a disparu et le corps de sa femme gît, décapité, au fond d’une clairière.

Le commissaire Colomba Caselli ne croit pas à l’hypothèse du drame familial et fait appel à un expert en disparition de personnes : Dante Torre. Kidnappé enfant, il a grandi enfermé dans un silo à grains avant de parvenir à s’échapper. Pendant des années, son seul contact avec l’extérieur a été son mystérieux geôlier qu’il appelle « le Père ».

Colomba va le confronter à son pire cauchemar : dans cette affaire, Dante reconnaît la signature de ce Père jamais identifié, jamais arrêté…

 

Il est vraiment difficile de parler de ce livre. Il est tout simplement excellent. C'est un roman qu'on a du mal à lâcher.

 

Les enquêteurs sont hors normes, deux personnes brisées par la vie qui se retrouvent un peu contre leur gré à enquêter sur une histoire de dingue ! Il y a pas mal de personnages dans ce roman mais on ne s'y embrouille jamais et tout le monde trouve sa place et dans l'histoire et dans nos têtes.

 

C'est dense, c'est prenant. L'auteur commence par nous présenter l'histoire petit à petit, il le fait très bien faisant monter la pression de plus en plus, ça monte en puissance jusqu'à l'explosion finale.

 

J'ai adoré suivre les enquêteurs, leurs déboires, leurs forces, leurs faiblesses et leur espoir infaillible de découvrir la vérité et de la faire découvrir aux autres.

 

C'est vrai un petit bonheur de thriller, j'ai adoré du début à la fin, ça ne faiblit jamais, bien au contraire...

 

A lire impérativement !

 

Repost 0
Published by Isa
commenter cet article
2 janvier 2016 6 02 /01 /janvier /2016 08:00

 

Falkenberg, Suède. Le commissaire Bergström découvre le cadavre terriblement mutilé d’une femme.
Londres. Profileuse de renom, la ténébreuse Emily Roy enquête sur une série de meurtres d’enfants dont les corps présentent les mêmes blessures que la victime suédoise : trachée sectionnée, yeux énucléés et un mystérieux Y gravé sur le bras.
Étrange serial killer, qui change de lieu de chasse et de type de proie…
En Suède, Emily retrouve une vieille connaissance : Alexis Castells, une écrivaine pleine de charme spécialisée dans les tueurs en série.
Ensemble, ces deux personnalités discordantes se lancent dans une traque qui va les conduire jusqu’aux atrocités du camp de Buchenwald, en 1944.

 

Un très bon thriller !

 

L'auteur a su mélanger deux périodes de l'histoire, l' histoire contemporaine en 2014 avec un tueur un série et l'enfer des camps de concentration en 1944.

 

Johanna Gustawsson est elle-même petite fille de déporté et sait de quoi elle parle.

 

Elle mélange deux styles et ose faire naitre un tueur en série de part l'histoire des camps de concentration.

 

L'intrigue est originale, certaines scènes sont dure à lire (d'autant plus qu'on sait que cela s'est réellement produit pendant la guerre et que c'est difficilement acceptable), les enquêteurs plongent au cœur de l'horreur et tout ce mélange en fait un livre assez addictif. 

 

Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde et j'ai aimé la mixité entre le thriller qui change de l'ordinaire avec le thriller classique. C'est plutôt réussi.

 

 

 

 


 

Repost 0
Published by Isa
commenter cet article
26 décembre 2015 6 26 /12 /décembre /2015 08:00

 

Grandeur et décadence d'une famille juive de Chicago, confrontée à l'appétit dévorant d'une mère. Best-seller du New York Times, élu livre du mois d'Amazon lors de sa parution, dans la lignée de Jonathan Franzen, un livre universel sur le mariage, la filiation et l'obsession de notre société pour la nourriture, porté par un humour aussi cinglant que désopilant, et une humanité débordante. Bienvenue chez les Middlestein, une famille au bord de la crise de nerfs, depuis que Edie, la mère, risque d'y passer si elle ne prend pas au sérieux ses problèmes d'obésité. Cerise sur le gâteau, le père la quitte pour découvrir à soixante ans les affres du speed dating. Une trahison impardonnable pour leur célibataire invétérée de fille, un rebondissement que voudrait bien oublier leur fils en fumant son joint quotidien, si sa femme ne s'était mis en tête de sauver Edie à base de cours de Pilates et de Weight Watchers... quand elle n'est pas en train d'obliger leurs jumeaux à réviser leur chorégraphie hip-hop pour leur bar-mitsvah ! Une question taraude toutefois les Middlestein : et s'ils étaient tous un peu responsables du sort d'Edie ? Une ronde de personnages à la fois tragique et jubilatoire pour un roman addictif !

 

Je ne savais pas trop à quoi m'attendre en commençant ce livre même si le résumé bien sûr me tentait bien.

 

Dès le début j'ai accroché.

 

J'ai beaucoup aimé le style de l'auteur.

 

On nous présente les personnages par rapport à leurs poids dans les titres de chapitre, c'est original et surtout très parlant.

 

C'est une famille touchante, attachante, avec un petit monde, chacun ayant leurs propres vies, leurs propres caractères.

 

Deux personnages principaux, je dirais... Edie et sa fidèle comparse la nourriture...

 

La nourriture qui finalement est LE personnage de l'histoire, tout tourne autour de ça...

 

C'est remarquablement bien construit, l'auteur nous propose même le futur des personnages juste avec une phrase par ci ou par là et j'ai beaucoup aimé cette construction et cette façon de voir les choses.

 

C'est une lecture plaisante où sont mêlés plusieurs émotions et plusieurs choix de vie...

 

Quel sera le sort d'Edie et de sa famille ?

 

A vous de le découvrir !

Repost 0
Published by Isa
commenter cet article
23 décembre 2015 3 23 /12 /décembre /2015 08:00

 

 

Un terrible accident, une adolescente laissée pour morte, et tous les secrets d'un village explosent au grand jour. Un polar à l'anglaise par une nouvelle venue, digne héritière de P. D. James.

La petite ville de Little Melham se réveille en plein drame : Abby, quatorze ans, a été retrouvée dans un état critique au bord de la route, apparemment victime d'un chauffard. Que faisait-elle là au petit matin ? Fuyait-elle quelque chose ? Quelqu'un ?

Pour tous, c'est une véritable onde de choc. Et pour Ellie en particulier. Cette jeune mère de famille redoute que l'accident la force à des révélations dangereuses. Car son mari et elle étaient eux aussi sur cette route la nuit du drame. Mais pas ensemble...

Qu'est-il arrivé cette nuit-là ? Bientôt, les habitants passent de témoins à suspects. Et Tom, ancien flic, en est intimement persuadé : il ne s'agit pas seulement d'un tragique accident.

Amis d'hier, voisins de toujours, nouveaux ennemis... Une chose est sûre, à Little Melham, tout le monde a quelque chose à cacher.

 

Un lecture sympathique je dirais.

Dans cette petite ville où tout le monde se connaît, il se passe plein de choses.

Les personnages sont nombreux, presque trop d'ailleurs.

Chacun a son secret qu'il dissimule aux autres et tout ça forcément n'est pas très bon.

On arrive quand même à entrer dans l'histoire et à se demander comment tout cela va finir et quelles sont les histoires qui vont se dénouer et au détriment de qui...

J'ai beaucoup aimé mais je dois avouer que j'ai été à la limite du "trop" de tout, trop de personnages, trop de secrets, trop d'intrigues... On arrive quand même à s'y retrouver mais c'est limite limite...

Cela dit je ne regrette pas ma lecture pour autant mais j'en suis ressortie un peu essouflée !

 

Repost 0
Published by Isa
commenter cet article
21 décembre 2015 1 21 /12 /décembre /2015 08:00

 

Il était juste parti poster une lettre.

Mais c’est mille kilomètres qu’il va parcourir à pied.

Un roman inoubliable qui a conquis le monde entier.

 

 

En voilà un joli roman !

 

Un roman riche en émotions diverses...

 

Nous faisons la connaissance d'Harold Fry et de son épouse. Il décide suite à une lettre de partir faire une marche de 800 kilomètres presque sur un coup de tête et surtout sans aucun matériel adapté.

 

Nous le suivons au fil des jours et nous apprenons à le connaître, on vit avec lui son présent et son passé, sa vie telle qu'il la ressent, telle qu'il l'a vécue...

 

Sa femme de son côté, après le choc du départ, commence à réfléchir sur sa vie avec cet homme...et le cheminement se fait aussi dans sa tête à sa manière.

 

Tous les jours, nous prenons la route... J'ai eu peur au début que ce soit un peu toujours la même chose mais non... C'est vraiment bien écrit, les sentiments se développent au fur et à mesure, ce "vieux" couple ré-apprend à se connaître grâce à cette séparation presque forcée...

Les deux personnages sont touchants. Au début je les trouvais assez fadasses mais au final quand on apprend à les connaître il ressort d'eux tout un tas de joli chose...

Un beau moment de lecture que je recommande entre 2 thrillers.


 

 

Repost 0
Published by Isa
commenter cet article
18 décembre 2015 5 18 /12 /décembre /2015 08:00

« Torturez-la ! Violez-la ! Tuez-la ! » À la tête d’une ONG luttant contre le recrutement de jeunes par l’État Islamique, l’ambitieuse Haiko est devenue la cible d’une terrible fatwa.

Lorsqu’elle engage Lars comme garde du corps, l’ancien militaire a un mauvais pressentiment. Sa cliente lui a-t-elle dit toute la vérité sur ses activités ? Et pourra-t-il vraiment la protéger contre des tueurs fanatiques, quand lui-même porte les séquelles d’une détention qui l’a traumatisé ?

Dans cet univers où règnent paranoïa et faux-semblants, Haiko et Lars se fascinent et se défient tels deux fauves prêts à se sauter à la gorge, sans jamais baisser leur garde.

 

 

On ne peut pas faire un livre plus d'actualités que celui d'Ingrid Desjours...

Au vu de tout ce qui s'est passé récemment en France, ça n'en donne qu'un aspect encore plus poignant et des émotions encore plus ressenties.

 

L'histoire est centrée sur deux personnages principaux Lars et Haïko, 2 personnages avec lesquels je n'ai pas pu m'identifier car vraiment très différents de moi, pourtant j'ai réussi à entrer dans leurs vies assez rapidement...

 

J'ai été complètement happée par le scénario, c'est à la fois complexe mais fluide, ça se lit très bien. La psychologie des personnages est très bien étudiée.

 

J'aime depuis ses débuts Ingrid Desjours et elle réussit encore une fois à me surprendre et à se dépasser quant à son écriture et son style.

J'ai beaucoup aimé la fin qui est dure mais qui ne pouvait être que celle-ci...

 

Repost 0
Published by Isa
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog d'Isa
  • : Des livres, que des livres, surtout des livres !
  • Contact

Texte Libre

Recherche