Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 novembre 2014 1 10 /11 /novembre /2014 08:00

 

http://www.albin-michel.fr/images/couv/5/7/8/9782226259875m.jpg

 

Que faire lorsque votre toy boy fête ses 30 ans le soir où votre meilleure amie célèbre ses 60 ans ?
Est-il moralement condamnable d’aller chez le coiffeur quand vos enfants ont attrapé des poux ?
Est-ce mal de tricher sur son âge sur les sites de rencontre ? 

Confrontée à ces graves problèmes, et à quelques autres non moins angoissants, Bridget relève courageusement le défi d’élever seule deux jeunes enfants, d’apprendre à maîtriser tweets et textos et, surtout, redécouvre sa sexualité à l’heure de – aïe ! le mot qui fâche – l’âge mûr.

 

À la fois tendre, touchant, mélancolique et absolument hilarant, le retour tant attendu de notre Anglaise préférée. 

 

Retrouver Bridget Jones bien des années après, je m'étais dit que ça aurait surement eu le gout de réchauffé donc je n'avais pas trop envie de le lire.

 

Finalement la curiosité a été la plus forte.

 

Je ne regrette absolument pas car j'ai retrouvé Bridget et son journal avec grand plaisir.

 

On retrouve complètement le même stye que le 1er et on voit que Bridget a à la fois évoluée et à a fois est restée très "comme à 30 ans"

 

Elle a la cinquantaine, a vécu des choses pas drôles mais elle veut toujours s'en sortir, l'humour est au rendez-vous aves ses tics, ses lubies, sa poisse, ses façons de faire pas toujours très orthodoxes !

 

Bridget est touchante, parfois énervante mais on a envie qu'elle soit notre amie ! J'aime ce côté carrément pas parfaite et ça fait du bien !

 

Un vrai bon moment de lecture, ça détend vraiment, j'ai eu quelques rires et finalement ça m'a rajeunit !

 

 

 

Repost 0
27 octobre 2014 1 27 /10 /octobre /2014 08:00

http://www.babelio.com/couv/cvt_Cinq-jours_6121.jpeg

A 42 ans, Laura Warren sent qu'elle est à un tournant de sa vie. Depuis quelques temps, cette technicienne en radiographie, au professionnalisme et au sérieux loués par tous, se surprend à être de plus en plus touchée par la détresse de ses patients. Elle ne trouve pas beaucoup de réconfort à la maison : son mari est sans emploi depuis 19 mois ; son fils, artiste dépressif, se morfond depuis sa rupture amoureuse et sa fille s'apprête à partir à l université. 

Aussi voit-elle dans cette conférence à Boston une parenthèse bienvenue, sans imaginer que ces quelques jours vont bouleverser à jamais son existence... 

Richard Copeland est lui aussi en pleine confusion. A l'étroit dans un mariage contracté par dépit plus que par amour, incompris par une femme devenue de plus en plus distante, frustré professionnellement et connaissant de grandes difficultés avec son fils, un garçon brillant mais psychologiquement très instable, il rêve de s'échapper. 

Entre ces deux esseulés, une folle passion, un aperçu du bonheur, un avant-goût de liberté. Une autre vie serait-elle possible ? 

Et pourtant... Et si, finalement, la plus grande peur de l'homme était d'accéder au bonheur ?

 

Voici un livre qui peut ne pas plaire à tout le monde !

Je pense que le public visé est exclusivement féminin mais cela n'engage que moi !

J'ai beaucoup aimé ce livre !

Je pense que ce livre va parler aux femmes de l'âge du personnage principal, les plus jeunes auront surement un peu plus de mal à s'identifier.

J'ai trouvé que l'auteur avait très bien réussi à se mettre dans la peau de Laura, c'est tout en finesse, en questions, en émotions...

Difficile dans la vie d'une femme de se poser trop de questions et surtout de trouver les bonnes réponses et de faire les bons choix...

Tout est une question de choix dans ce livre et c'est très bien écrit et j'ai réussi à me mettre aussi dans la peau de Laura et de vivre avec elle ce pan de vie...


 

Repost 0
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 08:00

 

http://www.livredepoche.com/sites/default/files/styles/cover_book_focus/public/media/imgArticle/LGFLIVREDEPOCHE/2014/9782253174936-T.jpg

Pourquoi la vie familiale est-elle si compliquée ? Combien de regrets, de secrets, de non-dits se cachent derrière l’ordinaire du quotidien ? Et comment faire quand la moindre conversation déclenche un drame ? Les femmes de la famille Kelleher se posent les mêmes questions, mais chacune y répond à sa façon. Dans leur maison de vacances du Maine, Alice, 80 ans (la grand-mère), Kathleen (sa fille), Maggie (sa petite-fille) et Ann Marie (sa belle-fille) passent un dernier été réunies. Ce sont trois générations qui se retrouvent… pleines de doutes, de culpabilités, de frustrations, mais d’envies aussi. Entre tensions et explications, ce séjour transformera les liens unissant les quatre femmes, et bouleversera leur existence.

 

Ce livre donne la parole à 4 femmes d'une même famille, 4 femmes cependant complètement différentes.

J'ai beaucoup aimé ce livre, j'ai réussi à être plongée dans l'univers de cette famille en très peu de temps.

Comme souvent dans les sagas familiales, on retrouve toujours plus ou moins le même schéma, les mêmes problématiques (alcool, divorces, adultères etc etc) et pourtant ce genre d'histoires ne me lassent pas. J'ai toujours l'impression d'avoir un côté "voyeur" et de regarder la vie des gens en lisant ce type de bouquin.

On se prend vite au jeu et on aime les personnages, pourtant ils sont loin d'être parfaits bien au contraire, on vit avec leurs émotions, leurs secrets, leurs espoirs et quand on referme le livre, on regrette de ne pas pouvoir passer plus de temps encore avec eux.

Une jolie lecture de détente...

Je continuerais avec cet écrivain sans aucun doute...



Repost 0
5 septembre 2014 5 05 /09 /septembre /2014 08:00

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41w2DpgMmGL._SL160_.jpg

 

Quand Lou apprend que le bar où elle est serveuse depuis des années, met la clé sous la porte, c’est la panique. En pleine crise, dans ce trou paumé de l’Angleterre, elle se démène pour dégoter un job qui lui permettra d’apporter à sa famille le soutien financier nécessaire. On lui propose un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. C’est alors que la jeune femme découvre Will, un jeune tétraplégique qui rêve de mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois pour le faire changer d’avis.

 

Bien évidemment, comment ne pas penser immédiatement au film "Intouchables" en lisant le résumé et même d'ailleurs tout au long du livre.

Voici un livre rempli d'émotions mais qui ne tombe jamais dans le pathétique.

L'histoire est triste forcément mais les personnages sont vraiment attachants. 

Le handicap a bien sur une grande place dans le livre mais les différences culturelles, financières, la famille sont des sujets qui sont également bien abordés.

Le côté Romance est un peu téléphoné et les bons sentiments font un peu clichés, le tout étant un peu prévisible....mais ce fut une bonne lecture !

Repost 0
28 avril 2014 1 28 /04 /avril /2014 15:02

Attention ! Ne pas se fier à la couverture cucu-la-praline !

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51%2BTvrkv0YL._SY445_.jpg

 

 

Sage Singer est une solitaire. Meurtrie par la vie, elle s'est repliée sur elle-même à la mort de sa mère, fuyant ses semblables. Elle dort le jour et travaille la nuit dans une boulangerie, où elle oublie ses peurs et ses mauvais souvenirs en pétrissant le meilleur pain de la ville. Quand elle rencontre Josef Weber, un vieil homme insomniaque, ancien instituteur et pilier de la communauté, Sage a pourtant enfin le sentiment d'avoir trouvé quelqu'un à qui confier ses peines. Malgré leurs différences, chacun devine les cicatrices intimes de l'autre, et une amitié inattendue voit le jour. Jusqu'au soir où Josef lui révèle le terrible secret qu'il cache depuis soixante ans et lui demande la plus incroyable des faveurs : le tuer. Sage commence par refuser, bien entendu, mais le choix lui appartient-il vraiment ? Tiraillée entre la quête de rédemption de Josef et ses propres illusions fracassées, Sage se tourne vers l'histoire de sa famille pour tenter de résoudre son dilemme. Mais alors qu'elle plonge dans les horreurs de la Seconde Guerre mondiale à la recherche de la vérité, elle découvre que la frontière est parfois bien floue entre trahison et pardon, amour et vengeance. Et elle devra répondre à la plus difficile des questions : un meurtre peut-il représenter la justice ? Ou la pitié ?
Il ne faut surtout pas se fier à la couverture de ce livre !
Couverture super gnan gnan qui ne reflète absolument pas l'esprit du livre et loin de là !
 
Je trouve vraiment dommage que cette couverture ait été choisie car on pourrait passer à côté de ce livre en se disant que c'est un livre du type harlequin mais pas du tout du tout !
 
C'est un livre très fort en émotion...
 
J'aime beaucoup Jodi Picoult qui sous ses airs de ne pas y toucher aborde toujours des sujets forts.
 
Ici, c'est l'holocauste...
 
L'histoire commence de nos jours et le livre évolue dans le passé petit à petit et l'holocause nous est raconté aussi bien du côté des victimes que du côté des nazis.
 
Par moment, la lecture est insoutenable...tout comme ce que toutes ces personnes ont vécu... C'est juste inimaginable.
 
L'auteur a su nous écrire tout cela (se basant sur de véritables témoignages) et nous faire nous interroger sur le pardon, l'oubli, les circonstances atténuantes ou pas...
             
Sage est la petite fille d'une survivante de l'holocause et cette découverte va la faire évoluer dans sa propre vie, sa rencontre avec un ex officier SS va tout chambouler autour d'elle...
Livre pour le moins percutant et très fort, je le recommande vivement à tous...
Repost 0
14 avril 2014 1 14 /04 /avril /2014 08:00

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/517g8HmlEvL._.jpg

En faisant des amours interdites de Marguerite de Ravalet le sujet de son nouveau roman, Gabrielle Dancel ne peut se douter à quel point son destin va se mêler à celui de son héroïne. Quatre cents ans après ce drame qui défraya la chronique sous Henri IV, la malédiction semble se répéter et faire de la jeune romancière sa dernière victime.

 

Pour commencer, j'adore la couverture de ce bouquin !

 

Ensuite, j'ai vraiment beaucoup apprécié cette lecture.

 

Deux histoires parallèles qui ne se rejoignent pas vraiment mais qui sont toutes les deux passionnantes et intrigantes !

 

Pas de paranormal ici, pourtant c'est ce que j'aurais pu croire en lisant le résumé mais l'auteur sait y faire et sait donner dans le mystère tout en restant terre à terre !

 

J'ai suivi les deux histoires avec plaisir et le fait d'alterner comme ça est très plaisant et entretient une autre part de mystère.

 

J'ai aimé ce sentiment de non-dits qui met mal à l'aise, c'est difficile de trouver les mots en fait pour expliquer. J'ai eu l'impression de lire ce livre à pas feutrés en fait c'est tout à fait ça...

 

J'ai beaucoup aimé la fin qui m'a surprise !

 

Un très bon moment de lecture même si je me demande dans quoi je peux bien classer ce livre... 

 

Repost 0
24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 09:53

 

http://www.editionsarchipel.com/sites/default/files/imagecache/livre-preview/livres/2790/9782809806175-G.jpg

Une romancière de trente ans, de retour dans son pays natal, se lie d'amitié avec une octogénaire vivant en quasi-ermite à l'orée d'un village suédois. 
Par petites touches, ces deux femmes meurtries, recluses dans leur solitude, se racontent les secrets qu'elles n'avaient jamais révélés à personne. 
Au fil des saisons elles réapprennent, ensemble, à se souvenir des belles choses qu'elles croyaient à jamais oubliées. Et s'ouvrent de nouveau au monde...

 

Voici une très joli roman... Un roman féminin qui nous transporte...J''ai envie de qualifier ce livre de "calme"... C'est l'impression que j'ai ressenti tout au long de la lecture, une sensation de calme, de quiétude permanente

Deux femmes se rencontrent et leurs solitudes se rejoignent. Elles s'approvoisent l'une et l'autre par petites touches de confidences, de repas, de petites promenades, de découvertes.

Elles n'ont, à priori, rien en commun à la base mais une amitié se tisse au fil des pages. Les drames de chacune d'entres elles ne trouvant leur apaisement que grâce à leurs écoutes... 

Leurs histoires respectives sont vraiment teintées de noirceur et de douleur mais pourtant c'est un joli roman pein de tendresse et d'amitié.

 

Repost 0
17 février 2014 1 17 /02 /février /2014 08:00

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41OkXmJAkyL._.jpg

 

Mary Beth a un don pour entendre la petite musique dans l'âme de chacun. Elle pratique l'" analyse musicale ". Ses clients lui font part des chansons qu'ils ont en tête, elle en décode les paroles pour les aider à résoudre leurs problèmes. Depuis la mort de leur mère et le départ de leur père, Mary Beth a la charge de sa jeune sœur Leeann, treize ans. Mais celle qui consacre toute son énergie à rendre les autres heureux est rongée par un douloureux secret. Leeann ne comprend plus sa sœur : pourquoi semble-t-elle si peu enthousiaste à l'idée de rechercher leur père ? Pourquoi a-t-elle brusquement rompu avec son fiancé ?

Je vois ce livre partout classé dans la catégorie Romance mais je trouve que ça va bien au-delà de ça et un livre dit "romance" je ne le vois pas du tout ainsi !

J'ai trouvé que c'était un beau livre ! L'histoire de deux soeurs qui malgré des drames dans leurs vies ont réussi à trouver un équilibre. 

Marie Beth a la lourde responsabilité de sa petite soeur de 14 ans et elle gère très bien malgré sa vingtaine d'années.

Ce livre nous raconte la relation entre les deux soeurs, la quête de la vérité sur les histoires de famille, la recherche d'un père. LeeAnn la petite soeur, cherche à comprendre le pourquoi des choses.

J'ai trouvé que c'était une histoire très agréable à lire, pas cucu la praline du tout.

La relation entre les deux soeurs est joliement racontée que ce soit leur amour l'une pour l'autre ou les incompréhensions qu'il peut y avoir parfois entre les deux...

Un autre drame va survenir qui donnera encore une autre saveur au livre et qui aidera la plus jeune des soeurs à grandir et à mieux comprendre sa famille...

 

 

Repost 0
10 février 2014 1 10 /02 /février /2014 08:00

http://editionscharleston.fr/wp-content/uploads/2013/02/Le-Ch%C3%A2le-de-cachemire1.png

 

 

Pays de Galles, 1940. Jeune mariée, Nerys Watkins quitte la campagne galloise pour accompagner son mari missionnaire affecté en Inde. Alors que la guerre du Cachemire éclate, elle découvre Srinagar, la ville au bord du lac, où les Britanniques habitent de luxueux bateaux et dansent, flirtent et cancanent comme s'il n'y avait pas de guerre. Nerys est entraînée dans une dangereuse amitié et, au moment où elle retrouve son mari, l'innocente épouse galloise n'est plus la même femme. Des années plus tard, alors que Mair Ellis débarrasse la maison de son père, elle découvre un éblouissant châle ancien et une boucle de cheveux d'enfant. Se rendant au Cachemire sur les traces de ses grands-parents, Mair se lance dans une quête qui changera à jamais sa vie.
Ce récit épique mêle secrets de famille, amour sur fond de guerre et liaisons dangereuses. Avec comme toile de fond une évocation vivante et superbement documentée de l'Inde des années 1940, cette saga familiale bouleversante a connu un grand succès populaire et critique outre-Manche.

C'est vraiment bien agréable de lire ce genre de romans entre 2 thrillers !
 
Un roman basé sur les secrets de famille, un roman basé sur la découverte d'un pays, un roman qui se passe à deux époques une en 1940 pendant la guerre et une à notre époque.
 
J'ai vraiment préféré les passages du passé, j'ai aimé découvrir le personnage de Nerys et de ses 2 amies. La découverte du pays passe par les personnages, on suit leurs voyages, on lit et on voit à travers elles leurs descriptions. Les trois femmes évoluent beaucoup tout au long du livre, elles se soutiennent constamment et partagent un secret qui touche l'une d'entre elles.
 
Dans le présent, le personnage de Mair essaye de reconstituer le parcours de femme de missionnaire de sa grand-mère Nerys !
 
C'est un roman vraiment féminin, mais pas cucu, qui nous emmène sur le chemin de l'amitié, de l'amour, de la découverte de l'Inde...
 
Repost 0
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 08:00

 

http://extranet.editis.com/it-yonixweb/IMAGES/340/P3/9782092543030.JPG

 

Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu'elle s'y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d'autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature.
Entre les deux adolescents, l'attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.

 

Voici un petit livre qui aurait pu être complètement différent de ce qu'il est !

Déjà je ne sais pas trop dans quelle catégorie on pourrait le classer, si c'est en livre jeunesse-ados, jeunes adultes ou littérature tout simplement.

J'ai beaucoup aimé l'écriture de John Green, j'appréhendais, cependant, le thème du livre, j'avais peur que ça tourne au pathétique et larmoyant au possible.

Alors certes, ce n'est pas gai non plus, c'est triste et émouvant mais c'est un beau livre nous parlant d'une belle relation entre deux adolescents presque adultes, deux adolescents réunis par la maladie et par un livre qui prend une place importante dans l'histoire.

Il a su trouver le ton juste pour ce livre.

Je pense essayer de lire son 1er livre "Qui es-tu Alaska".

 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog d'Isa
  • : Des livres, que des livres, surtout des livres !
  • Contact

Texte Libre

Recherche