Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 20:31

http://p8.storage.canalblog.com/85/86/1021627/77602716_p.jpg

 

En rupture de ban avec son passé, Fin Macleod retourne sur son île natale de Lewis. La mort tragique de son jeune fils a pulvérisé son mariage. Impuissant et résigné, il a quitté la police. La lande balayée par les vents, la fureur de l'océan qui s'abat sur le rivage, les voix gaéliques des ancêtres qui s'élèvent en un chant tribal : il pense pouvoir retrouver ici un sens à sa vie.
Mais, Fin à peine arrivé, on découvre le cadavre d'un jeune homme, miraculeusement préservé par la tourbière. Les analyses ADN relient le corps à Tormod Macdonald, le père de l'amour de jeunesse de Fin, et font de lui le suspect n° 1. C'est une course contre la montre qui s'engage alors : l'inspecteur principal est attendu sur l'île pour mener l'enquête et il n'épargnera pas le vieil homme, atteint de démence sénile.
Au rythme des fulgurances qui traversent l'esprit malade de Tormod, le passé ressurgit, douloureux, dramatique, et dévoile le sort que la société écossaise a réservé pendant des décennies aux «homers» : ces enfants orphelins ou abandonnés que l'Église catholique envoyait sur les îles Hébrides.
Après L'île des chasseurs d'oiseaux, on retrouve ici avec bonheur la figure d'un enquêteur indécis à la croisée des chemins, tenté de construire son avenir sur les cendres du passé. L'Écosse mystérieuse, majestueuse et sauvage est un écrin de rêve pour ces vies dans la tourmente, magistralement orchestrées par Peter May.

 

2è volet des aventures de Fin MacLeod, je me suis précipitée dessus après m'être regalée avec le 1er !

 

Peter May a un don pour nous décrire des paysages et une culture différente, ça donne vraiment envie d'y aller et de voir par nous même cette île, même si parfois c'est très sombre, venteux et pluvieux !

 

On assiste à une enquête qui se passe à la fois dans le passé et dans le présent , dans le passé pour nous aider à comprendre le pourquoi du comment dans le présent et ça j'adore ! Le passé n'est jamais tendre dans ce livre, c'est tragique et émouvant.

 

Le livre fait penser à une saga familiale agrémentée d'une enquête, c'est passionnant du début à la fin, on entre dans la peau des personnages et on découvre leurs vies, leurs blessures, leurs secrets

 

Un vrai bonheur ! Je lirai le 3è c'est certain !

 

Repost 0
6 janvier 2015 2 06 /01 /janvier /2015 08:00

http://www.albin-michel.fr/images/couv/4/1/2/9782226254214m.jpg

 

À l'origine d'un véritable phénomène d'addiction chez les lecteurs, les enquêtes du Département V ont fait de Jussi Adler-Olsen, Grand Prix policier des lectrices de Elle et Prix polar des lecteurs du Livre de poche, une figure incontournable du thriller scandinave. La nouvelle enquête du trio formé par l'inspecteur Mørck et ses assistants Assad et Rose fait monter la tension d'un cran en nous plongeant dans le sombre passé politique du Danemark.
Copenhague. Une brutale agression dans les quartiers chauds de Vesterbro incite Rose à rouvrir un cold case sur la disparition inexpliquée d'une prostituée. Cédant à ses pressions, le Département V exhume une affaire macabre datant des années 50, dont les ravages dévoilent le visage d'une société danoise loin d'être exemplaire...

 

Une fois de plus j'ai retrouvé avec un grand grand plaisir Carl, Rose et Assad dans leurs enquêtes ! 4è volet de leurs aventures, j'ai eu un peur que ça s'essoufle et j'ai trouvé que non ! D'ailleurs depuis le temps on a l'impression de les connaitre et de retrouver de vieux amis !

Plusieurs enquêtes se chevauchent et s'entremêlent et se passent en 2010 et dans les années 80. D'ailleurs l'une des intrigues est basé sur une histoire vraie et ça fait quand même froid dans le dos.

J'ai adoré le fait que le tueur même si on le connait assez tôt, on n'arrive pas à lui en vouloir, tout est basé sur des circonstances, sur la vie qui a fait que... et sur le final un gros rebondissement comme on les aime et je n'ai absolument rien vu venir !

Les enquêtes sont donc vraiment au top, c'est très documenté, c'est parfois complexe mais ce qui rend le livre encore mieux c'est toujours l'avancé des personnages que l'on connait dans leurs vies personnelles avec leurs démons et leurs mystères.

Je pense qu'on en a encore beaucoup à apprendre sur eux !

Vivement la ou les suites !!!

Repost 0
5 janvier 2015 1 05 /01 /janvier /2015 09:08

http://www.babelio.com/couv/cvt_Lempreinte-du-soupcon_709.jpeg

 

Accusé d'entretenir une liaison avec l'une de ses élèves de dix-sept ans, Marc est renvoyé de son lycée. Un an plus tard, la petite sœur de l'adolescente est retrouvée morte, étranglée. Toute la ville ne peut s'empêcher de faire le rapprochement et Marc devient le coupable idéal d'une communauté déchaînée. Seule Hilary, sa femme, semble prête à croire à son innocence. Par amour, elle va tout faire pour découvrir la vérité, quitte à déterrer les secrets du passé...

 

Un superbe thriller palpitant que nous propose ici Brian Freeman. Superbe du début à la fin !

Une intrigue vraiment très bien ficelée avec une vraie fin qu'on ne voit pas venir.

On reste pendant tout le livre à se demander si Marc est coupable de ce dont on l'accuse. Pendant tout le bouquin, l'auteur nous promène avec ça, le titre est d'ailleurs excellemment bien choisi ! ça fait frémir d'ailleurs de se dire qu'une fois qu'on est accusé de quelque chose - qu'on soit coupable ou non - ça nous suivra tout le temps, ça fait froid dans le dos.

L'auteur prend son temps pour tout mettre en place et c'est tout simplement génial, on ne s'ennuie pas une seule seconde, il y a des rebondissements et des petites choses que l'auteur nous distille au compte goutte pour nous mettre sur la voie...

J'ai adoré l'endroit où ça se passe dans un petit village où tout le monde se connaît, où l'étranger (même venu d'une ville voisine) n'est guère accepté.

Une lecture que je conseille à tous !

Repost 0
22 décembre 2014 1 22 /12 /décembre /2014 09:07

 

http://www.babelio.com/couv/CVT_SATAN-ETAIT-UN-ANGE_3320.jpeg

 

Lorsque François apprend que sa tumeur est incurable et qu'il ne lui reste plus que quelques mois à vivre, il monte en voiture et erre sans destination. En chemin, il prend en auto-stop, un autre fuyard, Paul. En quelques jours, les deux hommes apprennent à se connaître et à profiter de la vie...

 

Un Karine Giebel différent des autres, moins gore dans le sens physique du terme peut être mais toujours avec autant de noirceur psychologique

Un livre très prenant du début à la fin...
Les pages se tournent toutes seules lors de ce road trip un peu particulier...

Deux hommes que tout oppose vraiment dans la vie vont se rencontrer et vivre tous les deux des moments forts et qui vont peu à peu les faire évoluer...
Difficile de trop raconter car ça gâcherait un peu la découverte mais j'ai vraiment accroché avec ces deux personnages tellement différents mais qui se sont trouvés.

 

Une amitié peut-elle être belle quand elle est soudée par des moments d'horreur ?
Repost 0
15 décembre 2014 1 15 /12 /décembre /2014 08:00

http://www.actes-sud.fr/sites/default/files/imagecache/c_visuel_cat_w120px/couv_jpg/9782330001339.jpg

Marqué par la perte récente de son fils unique, l'inspecteur Fin Macleod, déjà chargé d'une enquête sur un assassinat commis à Edimburg, est envoyé sur Lewis, son île natale, où il n'est pas revenu depuis dix-huit ans. Un cadavre exécuté selon le même modus operandi vient d'y être découvert. Cependant, dès l'autopsie effectuée par le médecin légiste, Fin ne croit plus à un lien entre les deux affaires. 
Sur cette île tempétueuse du nord de l'Ecosse, couverte de landes, où l'on se chauffe à la tourbe, pratique encore le sabbat chrétien et parle la langue gaélique, Fin retrouve les acteurs de son enfance, à commencer par Ange, chef tyrannique de la bande dont il faisait partie. Marsaili, son premier amour, vit aujourd'hui avec Artair. Ce même Artair dont le père a perdu la vie en sauvant celle de Fin lors de l'expédition qui, chaque année, depuis des siècles, conduit une douzaine d'hommes sur An Sgeir, rocher inhospitalier à plusieurs heures de navigation, pour y tuer des oiseaux nicheurs. 
Que s'est-il passé il y a dix-huit ans entre ces hommes, quel est le secret qui pèse sur eux et ressurgit aujourd'hui ? 
Sur fond de traditions ancestrales d'une cruauté absolue, Peter May nous plonge au coeur de l'histoire personnelle de son enquêteur Fin Macleod. Fausses pistes, dialogues à double sens, scènes glaçantes : l'auteur tient le lecteur en haleine jusqu'à la dernière page.

 

Un super livre qui dormait dans ma PAL depuis un bon moment !

Franchement, ça commence on va dire asez classiquement et l'histoire prend peu à peu forme et devient de plus en plus intense et poignante.

J'ai appris à découvrir Fin McLeod et j'ai adoré ce personnage. Je ne l'ai pas forcément apprécié tout de suite mais plutôt au fil des pages et au fil de ma lecture.

J'ai aimé découvrir l'île de Lewis, ses coutumes, sa culture particulière, ses habitants.
L'intrigue n'est presque là que pour "le fun" même si bien évidemment elle s'imbrigue parfaitement avec l'île et la psychologie des personnages.

C'est un livre qui a ses noirceurs et qui n'est pas rose.

J'ai très envie de lire ensuite "l'homme de Lewis"...

 

Encore un auteur que je vais suivre.... 
Repost 0
8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 08:00

 

 

http://www.babelio.com/couv/CVT_ANGOR_2413.jpeg

Camille Thibaut, gendarme à Villeneuve-d'Ascq, récemment greffée du cœur, fait un cauchemar récurrent, celui d'une femme séquestrée. Se sachant condamnée, elle décide d'en savoir un peu plus sur le donneur. Franck Sharko mène une enquête sur une femme presque aveugle, retrouvée sous un arbre, qui aurait été enfermée pendant très longtemps. Il remarque qu'il est devancé dans l'affaire...

On ne présente plus Franck Thilliez et on ne présente plus non plus son enquêteur Franck Sharko et sa coéquipière et maintenant femme, Lucie Hennebelle.

Une fois de plus, l'auteur nous plonge dans une histoire super glauque où nos deux enquêteurs sont mêlés.

Nouvelle venue, une "gendarmette" Camille Thibaut s'intègre parfaitement dans le scénario. On entre complètement dans un univers horrible, à la Franck Thilliez. On est à la limite de se dire "c'est aberant, c'est impossible" et pourtant cela pourrait être tellement vrai.

J'ai encore été happée par l'histoire, ayant du mal à m'en détacher. Lire un livre de Franck Thilliez c'est intense ! On sent que l'auteur a fait des recherches poussées pour nous pondre ce livre, il nous prend au sérieux et nous offre un vrai thriller.

On sent bien qu'il ne va pas en rester là mais il va encore falloir attendre pour avoir la suite !

Repost 0
24 novembre 2014 1 24 /11 /novembre /2014 08:00

http://www.babelio.com/couv/CVT_La-ferme_8303.jpeg

Enfant unique, élevé dans une famille soudée, entre un père britannique et une mère suédoise, Daniel, 29 ans, n'a jamais douté de l'équilibre familial. 
Alors quand ses parents vendent leur pépinière pour aller rénover une vieille ferme suédoise, le jeune homme ne voit aucune raison de s'inquiéter. 
Et pourtant. 
Un matin, Daniel reçoit un appel de son père : " Ta mère ne va pas bien. Elle imagine des choses terribles, terribles... " 
Puis de sa mère : " Ton père est un homme dangereux et un menteur. " 
Qui croire ? 
Bientôt sa mère déboule dans l'appartement londonien qu'il partage avec son compagnon, dont ses parents ignorent l'existence. 
Elle veut parler, prouver à son fils qu'elle n'est pas folle. 
Une ferme isolée dans la campagne suédoise ; un couple ruiné ; un voisin décidé à leur rendre la vie impossible ; une jeune fille disparue ; la découverte d'un lieu de débauche ignoble ; des menaces de mort ; un cauchemar qui se répète sans fin. 
Et un mari qui cacherait un jeu diabolique... 
Qui dit la vérité ? 
Que se passe-t-il réellement sur ces terres nordiques ? 
Que sont ces preuves que sa mère prétend avoir accumulées ? 
Son père est-il un dangereux psychopathe ? 
Et surtout, comment Daniel a-t-il pu se voiler la face aussi longtemps sur les siens ? 
Pour démêler l'histoire, Daniel devra se rendre en Suède mener l'enquête lui-même. 

 

1er roman de cet auteur que je lis et ce fut une belle découverte.

L'auteur nous emmène dans un thriller psychologique dès les premières pages.  L'histoire se pose immédiatement et on a vite du mal à lâcher le livre.

C'est très rythmé et on a vraiment du mal à se positionner dans le livre, on entre dans le domaine de la folie - ou non !

C'est vraiment difficile de faire une critique sur ce livre sans trop en dire, sans dévoiler l'histoire car il est vraiment important de la découvrir et de se faire sa propre opinion.

Les personnages sont bien campés, l'intrigue est finalement assez originale, ça change de ce qu'on peut lire habituellement, on est un peu dans la peau du personnage de Daniel, le fils où l'on écoute le récit de la mère ne sachant trop que penser... Folie ? Réalité ?

C'est vraiment très bien écrit, on ne s'ennuie pas une seule seconde et il est important de lire la note de l'auteur à la fin car ça ajoute encore un peu plus d'émotions.


 

Repost 0
17 novembre 2014 1 17 /11 /novembre /2014 08:00

http://www.babelio.com/couv/CVT_Tout-pour-plaire_4446.gif

David et Déborah ont tout pour plaire : jeunes, beaux, amoureux, une maison de rêve... Extrêmement séduisant, autoritaire et charismatique, David est coach en séduction. Très amoureux de sa femme architecte d'intérieur d'une beauté rare , il est aux petits soins pour elle, parfois même étouffant, quand Déborah lui est complètement dévouée, presque soumise. Mais leur bonheur dérange. On chuchote dans le voisinage que leur couple n'est pas aussi uni qu'il paraît, qu'il y a là un loup... et un agneau prêt à se faire égorger. David ne cesse de se justifier et de clamer qu'il est fou de sa femme, et Déborah doit se défendre auprès de son entourage de vivre avec un pervers narcissique. Pourtant, ils ont beau présenter de leur vie un tableau idyllique où n'apparaissent pas les zones d'ombre de leur passé, ceux qui les jugent ont-ils vraiment tort ? Nicolas, le frère de David, a quant à lui tout perdu : ses illusions, ses ambitions, et maintenant sa femme qui a mystérieusement disparu. Lorsque, après huit ans de silence, il s'installe chez son frère aîné avec sa petite fille, c'est un homme détruit, sur le point de couler à nouveau. Du moins, c'est ce qu'il prétend. Et, si Déborah semble touchée par sa détresse, David, qui connaît sa vraie nature, se montre plus réticent à lui faire confiance... Au nom de quel sombre secret accepte-t-il néanmoins de l'héberger ? Et surtout, quelles sont les véritables raisons de la présence de Nicolas ? C'est ce que le commandant Sacha Mendel s'est juré de découvrir. Car à la lumière crue de la vérité, les masques tomberont et révéleront une tout autre image. Mais aura-t-elle encore tout pour plaire ?

 

Ingrid Desjours fait partie des auteurs que je suis depuis ses débuts. 

Ce dernier livre est encore plus "majestueux" que les autres, j'ai l'impression qu'elle a pris encore une autre dimension.

On rentre tout de suite dans l'histoire en se disant que ce n'est pas forcément comme elle le décrit. ça m'a un peu fait penser aux livres de Barbara Abel dans l'idée et on sait qu'on va se faire manipuler et c'est le cas tout au long du livre.

Les personnages sont superbement campés, ils ont tous un côté sombre très marqué, ils sont manipulateurs, pervers, ont eu une enfance pas comme les autres, ont souffert et font souffrir en permancent. Ils sont dérangeants dans un sens.

Le scénario tient la route et pourtant elle aurait pu partir dans tous les sens parce que la situation s'y prête et pourtant elle ne franchit jamais la limite, ça reste droit.

L'histoire est complètement prenante, on aimerait réussir à récortiquer les personnages, on essaye de comprendre et d'analyser mais de bout en bout elle arrive à nous surprendre.

Un super roman à suspense avec des personnages sombres, un excellent moment de lecture.


Repost 0
20 octobre 2014 1 20 /10 /octobre /2014 08:00

 

http://www.gallimard.fr/var/storage/images/product/3a3/product_9782070455072_195x320.jpg

2012. À la fin de l’émission où il est invité pour son livre sur la «Tuerie du Caire», un attentat qui a fait quarante victimes dont son père en 1954, Stanislas Kervyn reçoit un coup de téléphone qui bouleverse tout ce qu’il croyait savoir. 
1948. Nathan Katz, un jeune Juif rescapé des camps, arrive à New York pour essayer de reconstruire sa vie. Il est rapidement repéré par le Chat, une organisation prête à exploiter sa colère et sa haine. 
Quel secret unit les destins de ces deux hommes que tout semble séparer?

 

Cela fait un moment que j'hésite à lire cet auteur !

Je me tâte toujours sur Back Up du même auteur !

Concernant "un long moment de silence" ce fut un régal !

Les critiques que j'ai lues sont d'ailleurs très bonnes ! Comment pourrait-il en être autrement ?!

Dans ce livre, nous lisons 2 histoires de deux hommes complètement différents à deux époques différentes. Les deux parties sont toutes les deux vraiment passionnantes ! Souvent quand on lit un livre de ce style on préfère toujours une ou l'autre histoire mais là non, les deux sont vraiment  bien !

Elles se situent à deux époques complètement différents, l'auteur mêle les sentiments personnels et l'Histoire de la seconde guerre mondiale. C'est intense tout le temps et on "revit" encore les douloureux moments de cette horrible guerre.

Nos deux personnages finiront ils par se croiser ? A vous de le lire pour le savoir !

Il fait partie des livres qu'on a du mal à lâcher, qu'on aimerait qu'il ne finisse jamais et quand on l'a fini on se dit que l'on va avoir du mal à passer à autre chose...

Repost 0
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 08:00

http://www.babelio.com/couv/cvt_Un-sentiment-plus-fort-que-la-peur_1888.jpeg

Dans l’épave d’un avion emprisonné sous les glaces du mont Blanc, Suzie Baker retrouve le document qui pourrait rendre justice à sa famille accusée de haute trahison. Mais cette découverte compromettante réveille les réseaux parallèles des services secrets américains.
Entraîné par l’énigmatique et fascinante Suzie Baker, Andrew Stilman, grand reporter au New York Times, mène une enquête devenue indispensable à la survie de la jeune femme.
Traqués, manipulés, Suzie et Andrew devront déjouer pièges et illusions jusqu’à toucher du doigt l’un des secrets les mieux gardés de notre temps.
Des personnages qui vous collent à la peau, un suspense haletant… Avec ce nouveau roman, Marc Levy cisèle une histoire d’une modernité surprenante.

 

Eh bé ! Quel roman !

Je me suis laissée complètement emportée par ce roman de Marc Levy.

Sous un air de roman facile, il n'en est rien ! 

J'ai même été surprise et un peu déroutée par moment par le côté politique, historique, le gouvernement, les complots, l'espionnage ça part un peu dans tous les sens... Cette partie là je l'ai parfois survolée, enfin lue en diagonale car elle m'a parue lourde, parfois un peu tirée par les cheveux mais peut être parce que c'est un domaine que je connais peu et qui ne m'intéresse que de très loin.

Celà dit, les personnages sont vraiment bien campés et le scénario est vraiment bien mis en scène. Cela s'enchaine sans répit, on ne s'ennuie pas, les rebondissements sont là, on s'imagine avoir compris des choses et en fait non.

Donc malgré la partie que j'ai survolée j'ai quand même vraiment réussi à me plonger dedans et avoir du mal à en sortir !

C'est très rythmé, les personnages sont efficaces même si ça reste toujours un peu les mêmes clichés habituels !

Un très bon moment de lecture !

 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog d'Isa
  • : Des livres, que des livres, surtout des livres !
  • Contact

Texte Libre

Recherche